Voyage à travers le cinéma francais de Bertrand TAVERNIER

>>>Voyage à travers le cinéma francais de Bertrand TAVERNIER

A l’instar de Martin Scorsese, qui nous avait en son temps proposé Un voyage dans le cinéma américain, et Un voyage à travers le cinéma italien, Bertrand Tavernier n’a jamais cessé d’être un cinéphile fervent, averti, gourmand tout en déroulant une carrière de cinéaste assez impressionnante. On connaissait son goût pour le cinéma d’outre-Atlantique, son 50 ans de cinéma américain trônant toujours en bonne place dans les bibliothèques des cinéphiles, mais il n’avait pas encore eu l’occasion de dire son admiration pour nombre de ses confrères tricolores. Ce Voyage à travers le cinéma français comble cette lacune. Pendant plus de trois heures, Tavernier se balade à travers les films et les cinéastes qui ont marqué sa vie, qu’il s’agisse des maîtres du temple, Renoir, Carné, Melville, Sautet ou de cinéastes plus obscurs comme Jean Sacha ou Edmond T. Gréville. On pourrait bien sûr à l’inverse dresser la liste de ceux qui n’y sont pas. Mais ce serait nier l’approche subjective du travail. Et ce serait sans doute également un peu hâtif, tant que nous n’avons pas vu la version télé du film qui elle devrait s’étaler sur plus de neuf heures. Reste que ce qui constitue le charme de ce travail, l’absolue liberté qui préside à son éclosion, le film se faufilant sans cesse entre quelques cours magistraux (les leçons de cinéma de Bertrand Tavernier sont toujours vivantes), des souvenirs personnels et anecdotes croustillantes et des digressions bien venues. Une façon de montrer comment le cinéma a nourri toute une vie d’homme. Tavernier n’est évidemment pas le seul dans ce cas, mais rares sont ceux qui ont su l’exprimer et le transmettre de cette manière.

Yves ALION

Film documentaire français de Bertrand TAVERNIER (2016). 3h 11.

2017-03-09T15:54:42+00:00 mercredi 12 octobre 2016|Critiques Texte|