REBELLES de Allan MAUDUIT

Ne tirez pas sur la comédie française ! Elle est parfois aussi capable d’imagination, de créativité voire de folie. Tel est le cas du deuxième long métrage d’Allan MAUDUIT, coréalisateur de Vilaine (2008) également associé à la série Kaboul Kitchen (2012). Trois ouvrières à la chaîne d’une conserverie y mettent la main sur le magot d’un contremaître un peu trop pressant. Reste maintenant à faire disparaître le cadavre pour pouvoir jouir de cette manne providentielle. Le problème, c’est que son propriétaire est bien vivant, lui. Rebelles n’utilise ce point de départ rocambolesque que comme prétexte à un savoureux jeu de dupes mené tambour battant par trois harpies prêtes à tout pour changer de vie, mais freinées dans leur élan par la fatalité sociale. Le casting est pour beaucoup dans la réussite de ce film iconoclaste qui joue sur l’alchimie entre Cécile DE FRANCE en Miss déchue, Yolande MOREAU dans un revival de sa période DESCHIENS et Audrey LAMY dans la continuité logique de Les Invisibles. Il y a dans le traitement que la mise en scène applique à ses protagonistes une cruauté narquoise qui évoque les plus belles heures de la comédie italienne par la noirceur de son tableau de mœurs. Ici le rire est toujours corrosif et le jeu de massacre pétille d’une allégresse communicative. La réussite du film repose sur un tempo infaillible qui va crescendo, mais pas toujours dans la direction qu’on aurait imaginée. Une qualité rare dans l’univers souvent aseptisé de la comédie française.

Critique de Jean-Philippe GUERAND 

Film français d’Allan MAUDUIT (2019), avec Cécile DE FRANCE, Audrey LAMY, Yolande MOREAU. 1h27.

 

2019-03-14T12:55:32+00:00 mercredi 13 mars 2019|Critiques Texte|