Ni une ni deux d’Anne GIAFFERI

>>>Ni une ni deux d’Anne GIAFFERI

Dans Les Parisiennes, de Claude LELOUCH, Mathilde SEIGNER incarnait deux jumelles. Cela s’est sans doute très bien passé entre elles, puisque la comédienne revient avec son double dans cette comédie gentillette qui se déroule dans le monde du cinéma. Sur les mœurs des stars ou sur l’ambiance qui parfois règne sur les plateaux de tournage, le film arrache parfois un sourire. A moins que l’on se souvienne du Rock’n’roll, de Guillaume CANET, autrement plus incisif, et même insolent. Partant d’un point de départ qui en vaut un autre (une comédienne sur le déclin se fait remplacer sur un tournage par une sœur jumelle dont elle vient de découvrir l’existence), le film nous noie assez vite dans du sirop de bons sentiments, aligne les retournements téléphonés et manque singulièrement de rythme, qualité pourtant indispensable concernant le genre (la comédie sentimentale. Au final, la vraie réussite du film réside sans doute dans le fait que l’on tient très vite pour acquis de voir deux Mathilde SEIGNER sur la même image, sans se demander par quelles prouesses techniques le film est passé tant on tient aujourd’hui pour acquis que le numérique peu tout. Sans doute, mais il faut quand même le manier avec dextérité, ce qui est le cas ici…

Critique de Yves ALION

Film français d’Anne GIAFFERI (2019), avec Mathilde SEIGNER, François-Xavier DEMAISON, Arié ELMALEH. 1h38.

 

2019-06-04T15:50:54+00:00 mercredi 29 mai 2019|Critiques Texte|

Centre de préférences de confidentialité