Mekong stories de Phan DANG DI

>>>Mekong stories de Phan DANG DI

 

Phan Dang Di a étudié le cinéma à Hanoi. Il a aujourd’hui 40 ans. Son premier long métrage, Bi, n’aie pas peur, avait eu les honneurs de la Semaine de la critique à Cannes en 2010. Ce second film a été présenté pour la première fois en 2015 à Berlin et a ensuite reçu le prix du Jury jeune à Nantes. Situé à Saigon et dans la vallée du Mékong, il est le portrait d’une jeunesse vietnamienne du début des années 2000, qui fait face à la modernisation (à la mondialisation ?) du pays, à l’irruption des modes de vie occidentaux. Et pourtant en phase avec un monde particulier, un univers exceptionnel : car Saigon est une ville fascinante, survoltée, mystérieuse et la mangrove du delta du Mékong est un autre mystère, entre jungle et eau. Le personnage principal, apparemment autobiographique, est un jeune photographe, à l’homosexualité hésitante dans une société obsédée par la virilité et qui ne peut l’accepter. Les images sont somptueuses. Le traitement complexe des nombreux personnages du film, des situations emmêlées de chacun d’entre eux, est clarifié par un sens très sûr de la narration et de la mise en scène. Érotisme discret (censure oblige), critique sociale énergique, poésie des souvenirs de jeunesse, récit de groupe trépidant : jamais convenu, jamais ennuyeux, Mékong Stories est une vraie réussite.

René MARX 

Film franco-vietnamien de Phan DANG DI (2015), avec Do Thi Hai YEN, Le Cong HOAN, Truong THE VIN, Nguyen HA PHONG. 1h 42

 

2017-03-09T15:54:50+00:00 mercredi 20 avril 2016|Critiques Texte|