Les Oubliés de Martin ZANDVLIET

>>>Les Oubliés de Martin ZANDVLIET

 

Coproduction germano-danoise, Les Oubliés concerne au prime abord les ressortissants de ces deux pays, le sujet du film tournant autour de prisonniers de guerre allemands que les autorités danoises ont « invité » au lendemain de la capitulation nazie à déminer les plages truffées de mines par les soins de leurs camardes de la Wehrmacht. Une page d’histoire donc. Mais que le réalisateur nous invite à regarder avec des lunettes que nous n’avons pas l’habitude de chausser. Les prisonniers sont des gamins (les nazis n’avaient pas d’autre choix à la fin de la guerre que d’enrôler adolescents et vieillards), ce qui pose bien sûr la question de la responsabilité collective d’un peuple. Personne ne cherche à nier l’ignominie hitlérienne, mais il est vite évident que ces ados déracinés et tremblants sont deux fois victimes de la folie des hommes. Troublant sur le plan philosophique, le film n’est pas pour autant désincarné. Il est au contraire plein de vie, de cette vie fragile des jeunes démineurs dont la vie chancelle à chaque pas. On pourra peut-être trouver certains aspects du film un peu écrits (le sous-off qui a l’obsession d’en faire baver à l’ennemi, et qui peu à peu s’adoucit jusqu’à ressentir comme un sentiment paternel), mais force est de reconnaître que les personnages existent et qu’ils nous entrainent sans difficulté à partager leur désarroi, leur peur, leurs espoirs.

Critique d’Yves ALION

Under sandet. Film germano-danois de Martin ZANDVLIET (2015), avec Roland MOLLER, Mikkel BOE FOLSGAARD, Joel BASMAN. 1h 41.

 

 

2017-04-18T19:34:41+00:00 mercredi 01 mars 2017|Critiques Texte|