Les Délices de Tokyo de Naomi KAWASE

>>>Les Délices de Tokyo de Naomi KAWASE
  • Les delices de Tokyo

<

Naomi Kawase abandonne pour une fois les envolées métaphysiques qui sont généralement la marque de son cinéma et se concentre sur une histoire très simple en apparence. Une vieille femme parvient à se faire embaucher dans une toute petite échoppe qui fabrique et vend des « dorayakis », une pâtisserie japonaise traditionnelle composée de pancakes et de « an », une pâte de haricots rouges dont elle connaît une recette exceptionnelle. Rapidement, l’échoppe tenue par Sentaro, un homme revenu de tout, connaît un succès exceptionnel, jusqu’à ce que le passé et le secret de la vieille dame remontent à la surface. C’est tout l’intérêt de ce film en forme de conte que de partir d’une petite « success story » à l’échelle d’une minuscule échoppe pour remonter le temps vers une époque oubliée. Kawase développe une philosophie simple et subtile, dans laquelle l’amour de la vie se niche même dans un destin tragique et se glisse dans une petite pâtisserie populaire. On regrettera simplement que la réalisation semble parfois à ce point bâclée (le cadre et les images sont dans l’ensemble d’une grande médiocrité sans que cela ne procède d’une quelconque recherche de style) alors que le film est par ailleurs remarquablement bien écrit et interprété.

Laurent Aknin

An. Film japonais de Naomi Kawase (2015), avec Kirin Kiki, Masatoshi Nagase, Kyara Ushida. 1h 53. 

2017-03-09T15:54:52+00:00 mardi 26 janvier 2016|Critiques Texte|