La mort de Louis XIV d’Albert SERRA

>>>La mort de Louis XIV d’Albert SERRA

Le cinéaste catalan Albert Serra poursuit son exploration toute personnelle des mythes. Il s’attache ici, sources historiques en main, aux derniers jours du Roi- Soleil, et à sa lente agonie de près d’un mois. Serrat, fidèle à son parti pris de mise en scène austère et minimaliste, se concentre sur une seule pièce : la chambre du roi. Là, il observe le va et vient des courtisans, qui disparaissent vite, puis celui des médecins, des fidèles, des charlatans et des hommes d’église, dans un huis clos de plus en plus étouffant. Surtout, il donne à voir et à ressentir la mort au travail sur une personne humaine élevée dès son vivant au rang de figure mythique. Louis XIV, enveloppé dans des vêtements, des couvertures, des perruques, se met à pourrir progressivement. Si ce processus se révèle fascinant, c’est qu’il ne s’agit précisément pas d’un corps ordinaire. En reprenant la distinction entre les « deux corps du Roi », Serra fait osciller son film entre la description clinique de l’agonie d’un être de chair, et la dissolution de la figure royale. Dans les deux cas, c’est Jean-Pierre Léaud, lui-même élevé au rang de mythe du cinéma, qui incarne par son corps (alors qu’il est presque toujours couché), et son visage, cette double dimension. Il est exceptionnel ; le film, lui, est immense.

Laurent AKNIN

Film français d’Albert SERRA (2016) avec Jean-Pierre LÉAUD, Patrick D’ASSUMÇAO, Marc SUSINI. 1h 45

2017-03-09T15:54:41+00:00 mercredi 02 novembre 2016|Critiques Texte|