La Loi de la jungle d’Antonin PERETJATKO

>>>La Loi de la jungle d’Antonin PERETJATKO

 

Son premier film, La Fille du 14 juillet, avait déboulé sans crier gare, subjuguant les uns, irritant les autres. Il est vrai que ce collage foutraque mixant à la va-comme-je-te-pousse toutes les formes possibles et imaginables de comique avait un petit air d’OVNI cinématographique. Disposant d’un budget un peu plus confortable, Peretjatko conserve pour son second long métrage le même état d’esprit. L’action se situe en Guyane et laisse humer par moments des effluves de film d’aventure. Mais La Loi de la jungle reste une pure comédie où se côtoie le burlesque le plus aérien (la scène de la queue à l’aéroport est un petit bijou que n’aurait pas renié Tati), l’ironie la plus féroce (la description du pouvoir, de ses ors et de son absurdité nous fait regretter que Groucho Marx ait été empêché pour participer à l’aventure) et les gags les plus potaches (dignes des films de Max Pecas ou de ces comédies italiennes de bas étage type La Toubib, avec Sylvie Fenech). Au final, si nous marchons, c’est à la fois que nous ne sommes pas bégueules et parce que le rythme de l’ensemble est suffisamment rapide pour nous empêcher de reprendre notre souffle. La Loi de la jungle s’apparente à une course à vélo : les occasions sont nombreuses de se casser la gueule, mais la vitesse nous donne des ailes.

Yves ALION

Film français d’Antonin PERETJATKO (2015), avec Vincent MACAIGNE, Vimala PONS, Mathieu AMALRIC. Pascal LÉGITIMUS. 1h 39.

2017-03-09T15:54:47+00:00 mercredi 15 juin 2016|Critiques Texte|