L’Hermine de Christian VINCENT

>>>L’Hermine de Christian VINCENT
  • L Hermine

Révélé par La Discrète, son premier film il y a vingt-cinq ans déjà (avec un Fabrice Luchini époustouflant de faconde), Christian Vincent mène une très belle carrière, comptant plusieurs succès remarquables (son film précédent, Les Saveurs du Palais, a été l’un des succès de l’année 2012). L’Hermine lui permet d’une certaine manière de boucler la boucle puisqu’il retrouve Luchini dans la peau d’un juge de cour d’assises. Il y a une dimension documentaire, pédagogique même sur les grandeurs et misères de la magistrature dans ce film qu’André Cayatte n’aurait pas renié. Mais Christian Vincent va au-delà en brossant le portrait d’un quinquagénaire à la croisée des chemins qui assure les devoirs de sa charge avec sérieux mais sans zèle. La description du milieu judiciaire, de la façon dont sont choisis les jurés, mais aussi des coulisses du Palais évoquent d’une certaine manière Les Saveurs du palais, alors qu’il s’agissait de mettre en lumière les moments de la vie de l’Elysée que l’on tait le plus souvent, faute de leur trouver un relief dramatique. L’Hermine aurait pu donner à Luchini l’occasion de libérer sa démesure. Or c’est l’inverse qui se produit : le comédien est plus sobre qu’il ne l’a jamais été, laissant entrevoir les failles de son personnage. Un film délicat. 

Yves Alion

Film français de Christian Vincent (2015), avec Fabrice Luchini, Sidse Babett Knudsen, Eva Lallier. 1h 38

2017-03-09T15:54:53+00:00 mercredi 18 novembre 2015|Critiques Texte|