Crache-cœur de Julia KOWALSKI

>>>Crache-cœur de Julia KOWALSKI
  • Crache Coeur

Kowalski est un nom très répandu en Pologne, mais s’appeler comme les héros d’ Un tramway nommé désir, Point Limite Zéro et Gran Torino (et Madagascar, et Gravity !) n’est pas tout à fait indifférent quand on est une cinéaste ambitieuse. Celle-ci trace dans son premier long métrage l’itinéraire d’une jeune fille d’origine polonaise, qui, de son propre aveu, lui ressemble beaucoup. La réalisatrice admet même une ressemblance physique avec sa comédienne principale, Liv Henneguier. Rose, engluée dans sa Bretagne sans lumière, a du mal avec ses sentiments, avec son âge, avec son corps, avec son père, avec les garçons et même avec la vérité. Le portrait est intense, frappant, porté par une attention évidente aux décors, aux couleurs, à la cohérence formelle. Julia Kowalski invoque Patricia Mazuy et même Pialat dans cette évocation d’une jeune fille dure, prête à aller très loin, jusque dans une Pologne inconnue, pour dissiper ses tourments. On n’est pas tout à fait à ces sommets mais les grands voyages, imaginaires et réels, de Rose, ont de l’allure et l’exercice, s’il n’est pas toujours convaincant, ne manque pas de panache.

René Marx

Film franco-polonais de Julia Kowalski (2015), avec Liv Henneguier, Yoann Zimmerman, Andrzej Chyra, Artur Seranko, Léa Mesnil. 1h 23.

https://www.youtube.com/watch?v=xlVZcpVpbJw

2017-03-09T15:54:51+00:00 mercredi 17 février 2016|Critiques Texte|