CELLE QUE VOUS CROYEZ de Safy NEBBOU

>>>CELLE QUE VOUS CROYEZ de Safy NEBBOU

En sous-titre de Celle que vous croyez, on pourrait écrire : « Les liaisons dangereuses à l’heure des réseaux sociaux », tant l’héroïne amoureuse de cette histoire ultra-contemporaine adaptée d’un roman de Camille LAURENS paru en 2015, avance masquée, plus dissimulée que jamais derrière l’identité virtuelle offerte par internet en général et Facebook en particulier.

Claire, la cinquantaine, raconte à sa nouvelle thérapeute l’engrenage qui l’a conduite à se faire passer pour une femme plus jeune, auprès d’un homme d’une trentaine d’années dont elle a fini par tomber amoureuse.

La question centrale du récit, au-delà de l’usurpation d’identité et du fantasme de la dissimulation, est évidemment le regard que la société porte sur les femmes de 50 ans, qu’il est devenu banal de quitter pour des filles de la moitié de leur âge et que l’on accuse d’être des « cougars », c’est-à-dire quasiment des prédatrices, lorsqu’elles ont la prétention, elles-aussi, de prendre des amants plus jeunes. Le constat est d’autant plus cruel que c’est Juliette BINOCHE qui incarne cette femme blessée et, au fond, à juste titre en colère contre une société qui semble lui apposer une date de péremption. La comédienne a magnifiquement l’âge du rôle, c’est-à-dire qu’elle prouve avec panache qu’une femme peut être séduisante à 50 ans, à la fois physiquement, mais aussi dans une certaine forme d’énergie lumineuse, de charisme pétillant, et bien sûr d’intelligence malicieuse.

Le film, lui, s’avère un honnête thriller psychologique dans lequel les rebondissements finissent par être un peu systématiques, mais qui malgré tout ne manque pas de puissance narrative. Le face à face entre la psy et sa patiente (annoncé dès le duel filmé en champ contre-champ hargneux de la scène d’ouverture) apporte d’ailleurs une dimension supplémentaire à la simple intrigue amoureuse. On sent la contamination de l’une par l’autre, la question du désir et de l’âge circulant entre les deux femmes par la simple force du récit. C’est leur duo qui apporte le contrepoint essentiel à ce jeu de dupes de la séduction, ultime pied de nez à la société d’une femme qui refuse de renoncer à vivre sa vie.

Critique de Marie-Pauline MOLLARET

Film français de Safy NEBBOU (2018), avec Juliette BINOCHE, François CIVIL, Nicole GARCIA, Marie-Ange CASTA. 1h41.

 

2019-02-28T12:32:06+00:00 mercredi 27 février 2019|Critiques Texte|

Centre de préférences de confidentialité