A la recherche d’Ingmar BERGMAN

>>>A la recherche d’Ingmar BERGMAN

Ce film sur le maître suédois arrive à point nommé : pendant la rétrospective à la Cinémathèque et avant la sortie d’un autre documentaire signé Jane MAGNUSSON. Margarethe VON TROTTA y rend hommage à celui qui fut à l’origine de sa vocation de réalisatrice. Elle choisit de se montrer et de s’entretenir avec des collaborateurs, des proches et des admirateurs du grand cinéaste. Chacun commente son parcours, son influence dans le cinéma mondial et la porosité entre sa vie et son œuvre, le tout entrecoupé d’images d’archives et d’extraits de films. On pouvait craindre deux écueils devant cette démarche. Premièrement, que la réalisatrice se mette en scène narcissiquement et éclipse son sujet. Ce n’est pas le cas. Deuxièmement, que l’on verse dans le réductionnisme biographique lors des entretiens avec les proches de l’artiste. Ce n’est pas le cas non plus. Les propos des intervenants sont de qualités. On reconnait Stig BJÖRKMAN et Olivier ASSAYAS tous deux auteurs d’un passionnant livre d’entretiens avec le réalisateur de Sonate d’Automne, Mia HANSEN-LOVE qui sortira bientôt film de fiction se déroulant sur l’île de Fårö où il vivait, Liv ULLMANN qui fut sa muse et compagne, Jean-Claude CARRIERE, Carlos SAURA, Ruben ÖSTLUND… Se dessine à travers les entretiens un BERGMAN tourmenté, proche du héros des Fraises Sauvages, dont la réussite sociale n’atténue pas les regrets, les blessures et la difficulté de vivre avec les autres.

Cependant, si l’on est familier avec cette œuvre et que l’on connait le parcours de son créateur, on n’apprendra pas grand-chose. Les connaisseurs regretteront peut-être que la réalisatrice se limite aux films connus (Le Septième Sceau, Monika, Fanny et Alexandre…) et n’évoque pas des titres moins célèbres mais tout aussi forts tels La Fontaine d’Aréthuse ou Vers la joie. Ils préféreront se replonger dans l’abondante littérature qu’a engendré cette filmographie et dans les autobiographies Laterna MAGICA et Images. Par contre, si l’on ne connait pas cet univers, ce documentaire fera office de bonne initiation et donnera envie de le découvrir.

Critique de Tancrède DELVOLVE

Film documentaire franco-allemand de Margareth VON TROTTA (2018) avec les interventions de Liv ULMANN, Olivier ASSAYAS, Stig BJÖRKMAN, Daniel BERGMAN, Jean-Claude CARRIERE. 1h39.

2018-09-26T11:28:28+00:00 mercredi 05 septembre 2018|Critiques Texte|