Benoît JACQUOT aux Jeudis de l’ESRA – 4 mars 2021

Le réalisateur Benoît JACQUOT est intervenu auprès des étudiants de l’ESRA à l’occasion du Jeudi de l’ESRA du 4 mars 2021.

Dès son plus jeune âge, Benoît JACQUOT  met en scène, il aime disposer d’un espace et d’un temps pour les recréer. Son envie d’être réalisateur naît avec le mouvement de la nouvelle vague. Alors mauvais élève et récalcitrant, il rencontre un producteur par le biais de son père et devient stagiaire sur le tournage de Angélique et le Roy de Bernard BORDERIE. Il décide de continuer dans cette voie et poursuit en tant qu’assistant réalisateur au côté de Marguerite DURAS qui l’encourage et lui donne le sentiment qu’il doit réaliser son premier film. Il réalise son premier long-métrage à 27 ans L’assassin musicien et découvre la vie de tournage qu’il apprécie particulièrement et qui lui apporte humainement et socialement. Il lie une relation particulière avec ses acteurs et alterne des films intimistes et des films plus lourd, tels que Les adieux à la reine, Eva, Dernier Amour ou encore Suzanna Andler qui sortira prochainement.

Le réalisateur a notamment abordé avec les étudiants la préparation du tournage, le tournage et la post production du film Journal d’une femme de chambre, qu’il co-scénarise avec une de ses étudiantes en Lettres, Hélène Zimmer. Benoît JACQUOT est présent dans toutes les étapes de la réalisation de ses films qu’il suit de près. Il fait confiance à son équipe et la choisit en fonction des sensibilités et spécificités de chacun. Pour certains de ses films, il demande une caméra d’appoint qui lui permet d’obtenir des scènes inattendues.