Visages Villages d’Agnès VARDA et J. R.

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Visages Villages d’Agnès VARDA et J. R.

On a presque envie de commencer par une formule provocatrice : Agnès VARDA ne fait pas de films. Elle ne fait même pas de cinéma. Ce qu’elle produit va évidemment au-delà et repousse toutes les limites (qui tout à coup nous semblent bien étroites) de ce qui nous anime tout au long de l’année. Visages Villages est-il ce que l’on appelle un documentaire ? Ce n’est pas sûr, mais peu importe. C’est une rêverie, un road movie ludique et émouvant traversé par les deux cosignataires du film, notre Agnès nationale, vieille dame indigne et toujours curieuse et pétillante, et J.R., star du street art, de plus de cinquante ans son cadet. Nous les suivons à la rencontre des gens de ce pays, comme VARDA l’avait déjà fait dans Les Glaneurs et la Glaneuse ou Les Plages d’Agnès. Visages Villages est un film en liberté, qui semble s’inventer au fur et à mesure, une œuvre iconoclaste et ludique qui nous réchauffe le cœur et se construit devant nos yeux. Une scène chavire particulièrement les cinéphiles. Celle où Agnès va rendre visite à Godard à Rolle, qui lui pose un lapin en guise de bras d’honneur. La cinéaste en a les larmes aux yeux… Cette scène pose la question du documentaire. Est-elle totalement improvisée ? Y-a-t-il eu plusieurs prises ? Quelle était l’équipe qui accompagnait la cinéaste au moment de l’affront ? Quel métrage a été conservé de ce qui a été filmé ? Moment trouble et troublant de cinéma vérité qui nous dit la nudité de l’artiste et renforce notre empathie indestructible pour cette drôle de petite bonne femme qui est aussi une géante du 7è Art.

Critique d’Yves ALION

Film documentaire français d’Agnès VARDA et J. R. (2017), avec Agnès VARDA et J. R. 1h 29.

 

2017-07-05T10:40:58+00:00 mercredi 28 juin 2017|Critiques Texte|