Valley of love de Guillaume NICLOUX

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Valley of love de Guillaume NICLOUX
  • Valley Of Love

Longtemps cantonné (pour le meilleur) dans le film (très) noir, Guillaume Nicloux se diversifie depuis quelques années. Après son étonnant Enlèvement de Michel Houellebecq (qui n’est curieusement jamais sorti en salle), voici un non moins intrigant Valley of love qui se déroule intégralement dans la Vallée de la mort, une zone désertique et caniculaire du Sud de la Californie, à quelques encablures de Las Vegas. Sur la plan touristique le film n’est guère spectaculaire…Il ne cherche d’ailleurs pas à entrer en concurrence avec le très lyrique et romanesque Zabriskie Point d’Antonioni, donc l’action se situait en partie dans les mêmes parages. Mais l’intérêt premier du film réside davantage dans les retrouvailles d’Isabelle Huppert et de Gérard Depardieu, trente-cinq ans après Loulou. Des retrouvailles d’autant plus émouvantes que les personnages conservent les prénoms de ceux qui leur prêtent leurs traits et que le film joue en permanence sur la faible étanchéité résidant entre la fiction et la personnalité des stars. Le film raconte au demeurant le travail de deuil des personnages, qui ont perdu le fils qu’ils avaient eu ensemble et qui leur donne post-mortem rendez-vous dans ce lieu désolé. Peut-être une façon de porter le deuil d’un cinéma qui n’existe plus…

Yves Alion

Film français de Guillaume Nicloux (2014), avec Isabelle Huppert, Gérard Depardieu, Dan Warner. 1h 32.

2017-03-09T15:54:56+00:00 mercredi 17 juin 2015|Critiques Texte|