Un amour de Richard COPANS

Richard Copans, producteur et chef opérateur, consacre son deuxième long métrage à ses parents, pour les sauver de la « nuit de la mémoire ». Son père, venu de New York et sa mère, arrivant de Soissons, se sont rencontrés à Paris en 1932. Militants pour qui la Guerre d’Espagne fut un événement décisif, ils passèrent la période de l’Occupation aux États-Unis avant de rentrer en France. Le film est le mélange très émouvant d’un documentaire filmé des deux côtés de l’Océan, et d’une fiction imaginée par Marie Nimier à partir des lettres des deux époux. Avec des moyens modestes mais d’une grande efficacité, Copans compose une partition cinématographique précieuse, rythmée par le jazz de Michel Portal et Vincent Peirani et la voix de Dominique Blanc qui scande ce combat contre la « disparition », pour reprendre le mot de Georges Perec, figure tutélaire du film.

René Marx

Film français de Richard Copans (2014), avec la voix de Dominique Blanc. 1h30

https://www.youtube.com/watch?v=QdfCyt12m7Q

2017-03-09T15:54:58+00:00 lundi 23 mars 2015|Critiques Texte|