The cut, la blessure de Fatih AKIN

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>The cut, la blessure de Fatih AKIN
  • The Cut

Alors même qu’on s’apprête à célébrer le centenaire du génocide arménien, l’un des ultimes sujets tabous, le nouveau film de Fatih Akin vient rappeler à notre mémoire cette tragédie aujourd’hui encore étouffée par le négationnisme d’état de la Turquie. On y suit le destin d’un forgeron à la recherche de son épouse et de ses deux filles à travers un monde indifférent à son malheur. La première partie évoque l’indicible monstruosité sans effets de style. La seconde suit la quête du survivant guidé par l’espoir. Le message du film est universel, sa mise en scène extrêmement ambitieuse s’articule autour de l’omniprésent Tahar Rahim, remarquable de subtilité dans ce qui restera sa plus vibrante composition depuis Un prophète de Jacques Audiard.

Jean-Philippe Guerand

Film germano-français de Fatih Akin (2014), avec Tahar Rahim, Simon Abkarian, Hindi Zahra. 2h18.

2017-03-09T15:55:00+00:00 lundi 12 janvier 2015|Critiques Texte|