Strictly criminal de Scott COOPER

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Strictly criminal de Scott COOPER
  • Strictly criminal

Miracle de la traduction : Strictly criminal est le titre français de Black mass, qui aurait tout aussi bien pu devenir Messe moire dans la langue de Molière. Mais sans doute l’étiquette n’aurait pas été suffisamment claire pour le chaland ! Quoi qu‘il en soit le film est tout à fait recommandable, qui décrit les riches heures de l’un des plus grands criminels américains, James J. Bulger, qui sévissait à Boston dans les années 70 avant de disparaître de longues années dans la clandestinité. A voir le mode opératoire très clanique mais parfaitement dénué de la moindre compassion pour autrui de notre homme, on se dit que les élus de Scott Cooper sont les cousins germains de ceux des films de Scorsese. A ceci près que Bulger et les siens habitaient Boston et qu’ils étaient de souche irlandaise. Les exactions de ces hommes sans foi ni loi étaient d’autant plus intolérables qu’elles bénéficiaient de la complaisance d’un pote policier… Le scénario est tendu à souhait et nous sommes d’autant mieux tenus en haleine que nous savons que tout ce que le film raconte est authentique… ou presque. Un soin particulier a été apporté au physique de celui qui campe le gangster, d’une ressemblance à s’y méprendre. Un certain… Johnny Depp, dont la prestation restera soyons en sûrs dans les annales. Après une carrière bien remplie, mais avec quelques nids de poule, c’est presque une consécration. On pense à l’itinéraire de Marlon Brando, dont la carrière a rebondi de façon spectaculaire quand il a eu la bonne idée d’accepter le rôle-titre du Parrain. La pègre comme rédemption…

Yves Alion

Black mass. Film américain de Scott Cooper (2015), avec Johnny Depp, Joel Edgerton, Benedict Cumberbatch. 2h 03.

2017-03-09T15:54:53+00:00 mercredi 25 novembre 2015|Critiques Texte|