Rogue One A Star Wars story de Gareth EDWARDS

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Rogue One A Star Wars story de Gareth EDWARDS

C’est avec une certaine réticence, pour ne pas dire de la méfiance, que l’on attendait ce premier « spin off » de Star Wars, voulu par Disney dans le cadre de l’extension du cycle: volonté commerciale affichée, rumeurs confirmées de retakes et crainte de dénaturation de l’esprit général de la saga. Le résultat est tout le contraire, et est même une véritable claque ! En un film, on retrouve soudain l’esprit épique des premiers films et même une certaine tradition du cinéma classique hollywoodien: les films de guerre de Raoul Walsh ne sont pas loin ! Pour situer ce film, rappelons qu’il se situe entre les épisodes III et IV, et raconte l’histoire du vol des plans de l’Etoile de la mort, l’arme absolue de l’Empire. En fait, plutôt qu’un spin off, ce film est bel et bien un épisode intermédiaire parfaitement intégré dans l’ensemble de la saga. On y retrouve, de manière parfaitement cohérente, des personnages emblématiques de la première trilogie: Darth Vader, bien sûr (toujours avec la voix de James Earl Jones), mais aussi Tarkin interprété par un saisissant clone de Peter Cushing. Mais, en dehors de certains clins d’œil humoristiques, et la constatation de la poursuite de la féminisation de la série, ce qui frappe surtout est la tonalité franchement sombre, violente et tragique de cet opus, qui renoue ainsi avec l’esprit de l’épisode V (L’Empire contre-attaque). Il n’est pas interdit de penser qu’au final, Rogue One finira par prendre place parmi les meilleurs épisodes de la saga, officiels ou non. 

Critique de Laurent AKNIN

Film américain de Gareth EDWARDS (2016), avec Felicity JONES, Diego LUNA, Ben MENDELSOHN. 2h 13.

 

2017-03-09T15:54:36+00:00 mercredi 14 décembre 2016|Critiques Texte|