Planetarium de Rebecca ZLOTOWSKI

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Planetarium de Rebecca ZLOTOWSKI

Pour son troisième long métrage, la réalisatrice de Grand Central n’a pas péché par manque d’ambition. Deux mediums américaines en tournée européenne sont engagées comme interprètes par un producteur ambitieux. Mais, dans une Europe où résonnent les signes avant-coureurs de la Seconde Guerre mondiale, la réalité va débouler au cœur même de la fiction. Sujet extrêmement ambitieux servi par une distribution d’où émergent les personnages féminins campés par Natalie Portman et Lily-Rose Depp, sœurs fusionnelles dont les destins semblent indissociables à jamais. Autour d’elles, les personnages s’avèrent toutefois nettement plus superficiels et manquent cruellement de chair. Comme si la réalisatrice ne s’était concentrée que sur le premier plan, quitte à négliger tout le reste. La reconstitution a beau être tirée à quatre épingles, la mise en scène s’égare dans des travers illustratifs qui édulcorent singulièrement la puissance du propos. Certes le créateur campé par Emmanuel Salinger est animé d’une fièvre qui constitue l’une des caractéristiques les plus évidentes de cet acteur si bien filmé par Desplechin, mais celle-ci ne va jamais au-delà des apparences. C’est de la folie pure qu’il aurait fallu à ce tableau de mœurs bien trop paisible pour inquiéter ou même troubler. À trop soigner les apparences et tirer sa reconstitution à quatre épingles, Rebecca Zlotowski demeure à la surface des choses et n’utilise le chaos que comme un artifice de scénario. La belle ouvrage a ses limites.

Jean-Philippe GUERAND

Film français de Rebecca ZLOTOWSKI (2016), avec Natalie PORTMAN, Lily-Rose DEPP, Emmanuel SALINGER. 1h45.

2017-03-09T15:54:40+00:00 mercredi 16 novembre 2016|Critiques Texte|