Mr Wolff de Gavin O’CONNOR

Du syndrome d’Asperger dont il est atteint, Christian Wolff a su faire un atout en devenant expert-comptable et en maquillant les comptes de plusieurs gangs mafieux, sans jamais être inquiété. Jusqu’au jour où cet autiste énigmatique met sa science au service d’une société de robotique et confirme les soupçons de détournement de fonds dont a cru judicieux de lui faire part la trop zélée comptable maison. En s’emparant de cette histoire fondée sur des faits authentiques, le réalisateur de Warrior s’attache à la personnalité hors du commun de ce Rain Man au service du mal, capable de faire exploser un melon à un kilomètre et demi à l’aide d’un fusil d’assaut et de terrasser les ennemis les plus redoutables, mais littéralement tétanisé dès qu’il s’agit d’entretenir des relations humaines élémentaires. Un rôle en or pour le souvent trop lisse Ben Affleck qui ne fait qu’une bouchée de ce personnage beaucoup plus complexe que ceux qu’il nous est donné de croiser habituellement dans le cinéma hollywoodien. Gavin O’Connor a en outre particulièrement soigné le casting des seconds rôles, du responsable de la brigade anti-criminalité du ministère des finances campé par J.K. Simmons, le prof de musique sadique de Whiplash, à la gentille comptable interprétée par la menue Anna Kendrick et au patron aux abois qu’incarne le trop rare John Lithgow. Mené à un train d’enfer, Mr. Wolff est une mécanique de précision parfaitement huilée à laquelle on reprochera juste une explication freudienne inutile.

Jean-Philippe GUERAND

The Accountant. Film américain de Gavin O’CONNOR (2016), avec Ben AFFLECK, J.K. SIMMONS, Anna KENDRICK. 2h10.

2017-03-09T15:54:41+00:00 mercredi 02 novembre 2016|Critiques Texte|