Mon fils d’Eran RIKLIS

Élevé au sein de la communauté arabe d’Israël, Iyad n’aspire qu’à s’intégrer, mais cache à sa famille que la fille dont il est amoureux et son meilleur ami sont tous les deux juifs. Fidèle à son goût pour les sujets délicats, le réalisateur de La Fiancée syrienne et des Citronniers pratique une fois de plus le mélange des genres, en passant avec la même aisance de la comédie à l’italienne à la tragédie grecque. D’un sujet à haut risque, traité avec un sens assumé du spectacle et un dosage subtil d’humour et de grands sentiments, il tire une réflexion passionnante sur l’identité en renvoyant dos à dos l’inné et l’acquis. Il perpétue en cela la tradition d’un cinéma israélien éveilleur de consciences auquel aucun sujet ne semble faire peur.

Jean-Philippe Guerand

Dancing Arabs. Film israélien d’Eran Riklis (2014), avec Tawfeek Barhom, Yaël Abecassis, Michael Moshonov. 1h 44

2017-03-09T15:54:59+00:00 lundi 09 février 2015|Critiques Texte|