Midnight special de Jeff NICHOLS

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Midnight special de Jeff NICHOLS
  • Midnight special de Jeff NICHOLS

Film après film, Jeff Nichols échafaude une œuvre dont chaque chapitre constitue une avancée déterminante. Il nous entraîne cette fois en compagnie de deux hommes qui ont kidnappé un jeune garçon appartenant à une secte dont le gourou l’a adopté. Mais l’un des deux ravisseurs se trouve être son père biologique et le gamin en question semble doué de pouvoirs mystérieux. C’est bien simple, dès qu’il retire les lunettes de plongée bleues dont il est affublé, une lumière intense émane de ses cavités oculaires et déclenche d’étranges phénomènes. On retrouve dans Midnight Special cette intrusion paranoïaque du surnaturel qui donnait soudain une autre dimension à Take Shelter (2011) et cet ancrage chez les culs-terreux de l’Amérique profonde qui servait de cadre à Mud (2012). Véritable alter ego du cinéaste, le comédien Michael Shannon s’avère une nouvelle fois prodigieux dans cette chasse à l’homme qui n’est pas sans nourrir quelques similitudes audacieuses avec l’E.T. (1982) de Steven Spielberg par sa thématique générale. Celui par qui le scandale arrive est en l’occurrence l’incarnation même de l’innocence : un enfant doué de pouvoirs mystérieux qui va devenir malgré lui l’enjeu d’un combat assez dérisoire. Contrairement à celui qu’il considère comme son maître à filmer, Terrence Malick, Jeff Nichols ose franchir les limites de la rationalité, quitte à aller jusqu’à se hasarder dans la science-fiction. Mais, comme lui, ce n’est que pour mieux s’interroger sur la condition humaine.

Jean-Philippe GUERAND

Film américain de Jeff NICHOLS (2015), avec Michael SHANNON, Joel EDGERTON, Kirsten DUNST. 1h 51.

https://www.youtube.com/watch?v=oVgxxdu-gJc

2017-03-09T15:54:51+00:00 mardi 15 mars 2016|Critiques Texte|