Microbe et Gasoil de Michel GONDRY

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Microbe et Gasoil de Michel GONDRY
  • Microbe et Gasoil

Michel Gondry fait partie de ces metteurs en scène qui refusent de grandir. Il nous en fournit une nouvelle preuve éclatante avec Microbe et Gasoil, chronique intemporelle et régressive d’une adolescence rêvée qui jette sur la route deux copains de classe à bord d’un improbable véhicule bricolé à partir d’un moteur de tondeuse et de quelques bouts de bois. Pas question pour le cinéaste d’ancrer son propos dans une certaine réalité sociale voire générationnelle. S’il brandit l’étendard de la révolte (mais en aucun cas celui de la révolution), c’est toujours sous le signe de l’humour et de la poésie. Et puis, comme dans La science des rêves, il arrive toujours un moment où ce réalisme propret dérape vers une fantaisie franchement burlesque. Microbe et Gasoil est peut-être en cela le film le plus personnel de ce réalisateur inclassable qui assume son insouciance à une époque où l’on a une fâcheuse tendance à ne qualifier d’auteurs que ceux qui placent leur cinéma sous le signe de la gravité.

Jean-Philippe Guerand

Film français de Michel Gondry (2015), avec Ange Dargent, Théophile Baquet, Diane Besnier. 1h 44.

2017-03-09T15:54:56+00:00 mardi 07 juillet 2015|Critiques Texte|