Los Hongos de Oscar RUIZ NAVIA

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Los Hongos de Oscar RUIZ NAVIA
  • Los Hongos

Premier long métrage d’un jeune homme repéré et choyé au sein même de la Cinéfondation cannoise, Los Hongos est un film qui a le mérite de trancher avec un certain misérabilisme cinématographique sud-américain. En droite provenance de Colombie, ce film suit en effet deux jeunes graffeurs qui, de happenings en fêtes, traversent une jeunesse certes un peu déboussolée, mais également festive. Le cinéaste ne manque donc pas de filmer concerts ou actions artistiques, donnant ainsi l’impression de traverser littéralement une scène colombienne riche et en plein essor. Mais le propos de Los Hongos va plus loin que cela. En comparant à la fois les errances des deux héros avec une course à la mairie où l’espoir ne semble guère de mise, le metteur en scène place de fait le politique au centre même de son œuvre, en posant des questions pertinentes : quel poids possède l’engagement artistique, même total, face à une machine politique rodée et corrompue ? Dans Los Hongos, chacun se bat idéologiquement. Certains par la parole, d’autres par des dessins, d’autres encore par la fête et l’alcool. Le récit dessine ainsi la carte d’une politisation à la fois romantique et désespérée de la société colombienne, où tous s’interrogent sur les moyens et le sens à donner à leurs luttes, qu’elles soient personnelles ou collectives.

Pierre-Simon Gutman

Film colombien de Oscar Ruiz Navia (2014), avec Jovan Alexis Marquinez, Calvin Buenaventura, Gustavo Ruiz Montoya. 1h 43.

2017-03-09T15:54:57+00:00 vendredi 29 mai 2015|Critiques Texte|