Life d’Anton CORBJN

  • Life

Life. Comme le célèbre magazine américain qui jadis donnait le la en matière de photographie. Toutes les stars des années 40, 50 ou 60 ont vu leur minois publié dans ses pages. Tel James Dean, étoile (filante) des fifties. C’est justement de lui que parle le film, et plus particulièrement du moment où le comédien est en promo de A l’Est d’Eden et se prépare à tourner La Fureur de vivre. Le film le dépeint sans doute moins ombrageux et cabochard que ne le fait la légende qui lui colle à la peau, mais son charisme, son pouvoir de séduction sont intacts. Le film n’est d’ailleurs pas centré sur Dean lui-même, mais plus précisément sur l’amitié qui le liait à Dennis Stock, l’auteur des photos de légende que Life a publiées. L’occasion de croiser deux parcours, deux visages, deux ambitions, deux façon de concevoir l’art, la vie même en cette période où la quête d’identité n’est pas un vain mot. Esthétiquement impeccable, le film est sans doute un peu froid, mais gageons qu’Anton Corbijn bouillait de le réaliser, lui-même ayant été photographe (de rock stars), ayant réalisé une foultitude de clips avant de passer au long métrage (son premier film, Control, est d’ailleurs un biopic de Ian Curtis, le suicidaire leader du groupe Joy Division). Au final, Life propose autant de déliés que de pleins et conserve un charme et un mystère tenaces.

Yves Alion

Film américain d’Anton Corbijn (2015), avec Dane DeHaan, Robert Pattison, Ben Kingsley. 1h 51.

2017-03-09T15:54:55+00:00 mardi 08 septembre 2015|Critiques Texte|