Les jours venus de Romain GOUPIL

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Les jours venus de Romain GOUPIL

Fidèle à ce qu’on appelle en littérature l’autofiction, le réalisateur de Mourir à 30 ans, rappelé à l’ordre par son horloge biologique, questionne son passé en interrogeant les années qui lui restent à vivre… ou pas. Cette comédie de mœurs égrène davantage de souvenirs que de regrets, jusqu’à une scène d’anthologie où il s’offre le luxe de mettre en scène son propre enterrement, en préférant aux larmes de crocodile une ironie aussi tendre que cruelle, à travers la réunion de ses compagnons de toujours, Daniel Cohn-Bendit lançant cette sentence définitive qui résume bien l’esprit du film : « Trotskyste un jour, tyran toujours… » Comme l’écho lointain de cette phrase entendue dans À mort la mort : « Bolchevique un jour, stalinien toujours… »

Jean-Philippe Guerand

Film français de Romain Goupil (2014), avec Romain Goupil, Marina Hands, Valeria Bruni-Tedeschi. 1h 30.

 

 

 

2017-03-09T15:55:00+00:00 mardi 20 janvier 2015|Critiques Texte|