Legend de Brian HELGELAND

  • La Critique de la Semaine - Legend

Il fut une époque où Brian Hegeland, brillant scénariste oscarisé pour son travail avec Clint Eastwood, apparaissait comme une possible belle hypothèse, en tant que réalisateur, d’un renouveau du cinéma populaire hollywoodien. Quelques déceptions plus tard, Hegeland est de retour dans le genre, le film noir, qui lui a donné ses plus beaux succès. Et, afin d’être sûr de son coup, il s’empare d’un sujet en or : les frères Kray, célèbres jumeaux gangsters qui ont terrorisé et régné sur le swinging London des sixties. Une authentique légende qui fournit à la fois une histoire violente et sensationnelle parfaite pour le cinéaste, ainsi que la possibilité d’un rôle en or pour Tom Hardy, qui incarne les deux Kray, le sociopathe Ronnie et son frère vaguement plus équilibré Reggie. Une prouesse technique et parfois artistique, même si le comédien part un peu trop visiblement à la pêche aux Oscar. Mais un problème plus grave handicape le film, à travers l’impression persistante de la normalisation hollywoodienne d’une saga d’une violence et cruauté connue des spécialistes. Le déplacement du centre du pouvoir entre les jumeaux (Reggie apparaît comme le chef, alors que c’est bien le sadique Ronnie qui était à l’époque considéré comme tel) est le symbole évident de ce glissement. Tout ici, du propret de la reconstitution au caractère presque noble de Reggie, sans oublier la commode veulerie de ses ennemis, témoigne des difficultés de l’auteur à affronter un mythe d’une violence et immoralité trop intimidante pour lui.

Pierre-Simon Gutman

Film britannique de Brian Helgeland (2015), avec Tom Hardy, Emily Browning, Paul Anderson. 2h 11.

2017-03-09T15:54:52+00:00 jeudi 21 janvier 2016|Critiques Texte|