Le Prodige d’Edward ZWICK

  • Le Prodige

 

Dans l’imagerie populaire, un joueur d’échecs est un être introverti et tourmenté dont l’obsession frise parfois la démence pure. De La diagonale du fou à L’échiquier de la passion, et à l’exception récente du Tournoi, la représentation cinématographique de cette discipline abonde dans ce sens. L’histoire vraie de Bobby Fischer, prodige baigné dès l’enfance par le spectre de la Shoah et la paranoïa du Maccarthysme, valide cette thèse. Edward Zwick en dresse un portrait hallucinant avec la complicité de Tobey Maguire qui campe ce champion chargé de défendre les couleurs du monde libre contre les machines à gagner du bloc soviétique, en la personne de Viktor Spassky qu’il terrassa lors d’un match disputé en 1972 à Reykjavik. À travers la personnalité complexe de Fischer, c’est à un martyr de la Guerre Froide auquel s’attache Le prodige jusqu’à sa déchéance. Ce Biopic tiré à quatre épingles décrypte brillamment l’incroyable manipulation d’un homme hors du commun par le système qui l’a broyé.

Jean-Philippe Guerand

Film américain d’Edward Zwick (2015), avec Tobey Maguire, Liev Schreiber, Peter Sasgaard. 1h 45.

https://www.youtube.com/watch?v=iWxsHP0lKr8

2017-03-09T15:54:55+00:00 mardi 15 septembre 2015|Critiques Texte|