Last Flag Flying de Richard LINKLATER

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Last Flag Flying de Richard LINKLATER

Richard LINKLATER, c’est le réalisateur de Boyhood, qui avait en 2014 affolé toute la planète cinématographique. Tournée sur douze ans, cette chronique d’une enfance avait collectionné BAFTA Awards,  Golden Globes, prix de la critique partout dans le monde. Plus un Oscar du meilleur second rôle pour Patricia ARQUETTE. Cette fois, le projet paraît, à tort, plus ordinaire. Linklater adapte le roman homonyme de Darryl PONICSAN. Il y pensait depuis plus de dix ans, Mais en passant à l’écran, il travaille surtout les constantes du cinéma américain avec beaucoup d’élégance : le buddy movie, le road movie et la méditation sur la nation dans l’histoire. Trois anciens du Vietnam se réunissent autour de la mort en Irak du fils de l’un d’entre eux. Steve CARELL, Bryan CRANSTON et Laurence FISHBURNE fabriquent trois personnages profonds, un timide, un rebelle et un ex-bambocheur devenu pasteur, et nous servent une méditation joyeuse, mélancolique, et souvent désespérée, à la fois sur les moments perdus, l’âge qui vient, les guerres américaines, les parcours chaotiques des enfants des sixties. Ce serait déjà beaucoup pour s’intéresser à ce « dernier drapeau dans le vent ». Mais les deux heures du film sont construites avec une liberté de ton presque renoirienne (ou à la Cassavetes ?) qui rend vraiment indispensable ce salut à une bannière maltraitée par les caprices du temps.

Critique de René MARX

Film américain de Richard LINKLATER (2017), avec Steve CARELL, Bryan CRANSTON, Laurence FISHBURNE. 2h04

Photos : Copyright Metropolitan Films

 

2018-01-17T18:12:31+00:00 mercredi 17 janvier 2018|Critiques Texte, La Critique de la Semaine|