Lamb de Yared ZELEKE

  • Lamb

Ce premier film éthiopien révélé à Cannes raconte une fable universelle : celle d’un gamin qui ne se sépare jamais de sa brebis. Même lorsqu’il est envoyé chez des parents éloignés. Jusqu’au jour où le sort de l’animal semble scellé sous la forme d’un repas de fête dont il doit constituer le plat principal. Dès lors, le gamin n’a d’autre solution que de s’enfuir avec sa mascotte… Il émane de ce conte aussi tendre que cruel un caractère universel susceptible de séduire un jeune public. On y retrouve la pureté des origines : celle d’un cinéma solidement ancré dans le réel qui s’appuie sur une histoire simple. L’Afrique de Lamb est assez différente de celle que nous montre généralement le cinéma et son réalisateur évite soigneusement la tentation du pittoresque en préférant aux cartes postales photogéniques la force des sentiments. Si exotisme il y a, il réside dans les liens que cette civilisation séculaire considérée comme le berceau de l’humanité a établis avec la nature qui l’entoure.

Jean-Philippe Guérand

Film éthiopien de Yared Zeleke (2015), avec Rediete Amare, Kidist Siyum, Welela Assefa. 1h 34.

https://www.youtube.com/watch?v=gtD1dMBv0qY

2017-03-09T15:54:54+00:00 mercredi 30 septembre 2015|Critiques Texte|