La Vache de Mohamed HAMIDI

  • La Vache

Deux ans après Né quelque part, qui racontait de façon drolatique les mésaventures d’un jeune Français d’origine algérienne coincé de l’autre côté de la Méditerranée dans le pays de ses ancêtres pour lequel il n’avait aucune affinité, Mohamed Hamidi renoue avec le genre et ses thèmes de prédilection en nous invitant à suivre les pas d’un paysan algérien qui traverse la France en compagnie de sa vache dans le but de la faire concourir au salon de l’agriculture. On le voit, le thème est assez mince, pour ne pas dire diaphane. Mais l’odyssée du brave homme et de sa ruminante de compagne offre moultes occasions, comme le font au demeurant la plupart des road movies, de croiser d’autres personnages remarquables. Au final, il est difficile de ne pas admettre que l’on a passé un bon moment, même si ici où là il n’aurait pas été gênant d’introduire un peu plus d’inquiétude pour donner du relief à l’ensemble. Reste que Fatsah Bouyahmed, qui interprète le rôle principal, possède de véritables qualités burlesques, que le film nous invite à revoir La Vache et le Prisonnier et qu’il apparaît sans conteste comme une invitation au sourire le plus large. Par les temps qui courent les « feelgood movies » ne sont pas si nombreux, et à ce titre ils mériteraient d’être remboursés par la Sécurité sociale.

Yves Alion

Film français de Mohamed Hamidi (2015), avec Fatsah Bouyahmed, Lambert Wilson, Jamel Debbouze. 1h 31.

2017-03-09T15:54:52+00:00 mercredi 17 février 2016|Critiques Texte|