L’Epreuve de Erik POPPE

  • L'épreuve

Après une absence de quelques années, Erik Poppe donne de ses nouvelles, et relance le débat sur le cinéma norvégien qui, contrairement à sa musique, a bien du mal à s’imposer internationalement. Pourtant, ici, les grands moyens sont déployés pour retrouver le secret d’un cinéma de classe européenne : un casting quatre étoiles (Binoche et Coster Waldeau, une des stars de Game of Thrones), un grand sujet et un tournage qui s’étale de la Norvège jusqu’à l’Afghanistan. Soit une femme grande reporter, adepte des enquêtes en terrain dangereux, qui doit faire face à sa propre addiction au danger, derrière les belles paroles, et choisir entre sa passion et sa famille. Sur ce thème, un Haneke a su dire des choses froides et dures, dans Code inconnu. Poppe n’a pas le même talent, et L’Epreuve est plutôt un film malade, qui échoue entre mélodrame et réalisme, à trouver la bonne distance par rapport à son sujet trop gros et envahissant. Il est intéressant justement à cause de cet échec, qui permet de mettre finalement en perspective des questions (notre soif d’images et de sensationnalisme, cachée derrière de grands mots et de belles causes) pas si souvent traitées que cela. Poppe n’a pas tout à fait les épaules, mais son envie d’en découvre mérite d’être saluée, en attendant la vraie grande œuvre sur les mêmes problématiques.

Pierre-Simon Gutman

Tusen ganger god natt. Film norvégien de Erik Poppe (2013), avec Juliette Binoche, Nicolaj Coster Waldeau, Maria Doyle Kennedy. 1h 57.

2017-03-09T15:54:57+00:00 mercredi 06 mai 2015|Critiques Texte|