Knock de Lorraine LEVY

C’est la quatrième fois que la pièce de Jules ROMAIN, qui raconte les manipulations d’un charlatan qui a compris qu’à l’heure de la publicité il pouvait faire fortune en exerçant la médecine, est adaptée à l’écran. Les versions de 1933 et 1951 étant toutes les deux interprétées par Louis JOUVET dans le rôle-titre (ce qui prouve soit dit en passant que l’âge du personnage importe peu), faire oublier ce dernier dans une nouvelle mouture tenait à priori de la gageure. Mais Lorraine LEVY a choisi de s’éloigner autant que possible des films précédents. Le choix d’Omar SY (physiquement assez loin de JOUVET, on en conviendra) participe à cette opération de ravalement du texte original. La sympathie du public lui étant acquise, SY gomme naturellement (et de toute évidence avec les encouragements de la cinéaste) le cynisme du personnage. Le problème est que la pièce (et les films qui en étaient tirés) ne valaient que par cette causticité. Et par le jeu très théâtral de Jouvet. Mais à diluer son propos (en situant l’action dans les années 50 alors que la pièce datait de 1923), le film de Lorraine LEVY peine à faire vivre ses personnages et ses décors, qui ne restent que des décors justement, laborieusement pittoresques. De là à conclure qu’il est aussi fade que non avenu, il n’y a qu’un pas. Que nous sommes tentés de franchir. Bob DYLAN chantait : « Knock knock on Heaven’s door ». Cette fois-ci nous restons au purgatoire.

Critique d’Yves ALION

Film français de Lorraine LEVY (2017), avec Omar SY, Alex LUTZ, Ana GIRARDOT. 1h 53.

 

2017-10-18T15:12:10+00:00 mercredi 18 octobre 2017|Critiques Texte|