Jurassic World de Colin TREVORROW

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Jurassic World de Colin TREVORROW
  • Jurassic World

Les franchises ne meurent jamais. Trente ans séparaient Mad Max : au-delà du dôme du tonnerre de Mad Max : Fury Road. Il ne s’en est écoulé que quatorze entre Jurassic Park III et Jurassic World. Mais, entre-temps, les effets spéciaux ont accompli des progrès inouïs et on en arrive à ne plus s’étonner de rien… ou presque. Pas même de voir des militaires cloner différentes espèces de monstres préhistoriques en guise de machines de guerre (« Ah, si seulement on en avait eu à notre disposition à Tora Bora », soupire un galonné). Tout cela sous couvert d’un parc d’attraction d’avant le Big Bang où rien ne va plus. À l’instar d’une Bryce Dallas Howard très corporate qui sautille en talons aiguilles avant de révéler la bombe sexy à retardement tapie en elle, ce film spectaculaire qui se paie le luxe d’adresser un clin d’œil aux Oiseaux d’Hitchcock nous offre le grand spectacle qu’on en attendait, sans jamais se prendre au sérieux et avec Omar Sy en prime. On aurait tort de bouder son plaisir.

Jean-Philippe Guerand

Film américain de Colin Trevorrow (2015), avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Vincent d’Onofrio. 2h 03.

2017-03-09T15:54:56+00:00 lundi 08 juin 2015|Critiques Texte|