John From de João NICOLAU

 

« Le travail du metteur en scène consiste à faire faire de jolies choses à de jolies femmes », disait Francois Truffaut. João Nicolau a pris ce programme au sérieux: son film contemple inlassablement une adorable fille de quinze ans prise dans ses rêves amoureux et dans les filets de son réalisateur. A Lisbonne, l’été, les grandes chaleurs font naître de curieuses illusions dans les cœurs. Nicolau commente dans un entretien : « Qu’y a-t-il de plus crucial et plus urgent au monde que le cœur d’une jeune fille ? Connaissez-vous quelque chose de plus pur et plus féroce ? Pas moi. » Rita a croisé son voisin (quarante ans tout de même) et s’invente une romance avec la complicité de sa copine Sara. Nicolau a son langage propre, fait de fantaisie et de rebondissements minuscules et imprévisibles. Avec Mário Castanheira, son chef-opérateur, il travaille l’image avec la lumière naturelle, sans recherche de la profondeur, avec des couleurs et un cadre toujours surprenants. Le film commence sur une note réaliste et évolue vite vers le fantastique, avec des décors de pacotille élégants, des effets spéciaux très simples, grâce auxquels l’architecture années 70 du quartier de Telheiras est transformée peu à peu, avec les rêves de Rita, en une île mélanésienne délirante. Nicolau invente une sorte d’érotisme tranquille, jamais complaisant, très loin des tourments de Jean-Claude Brisseau ou des folies sublimes de João César Monteiro. À propos des temps morts João Nicolau a cette belle réponse : « L’ennui, ça n’existe pas, je dirais que ça ne concerne que les gens qui ne savent pas regarder. »

René MARX 

Film franco-portugais de  João NICOLAU (2015), avec Jùlia PALHA, Clara RIEDENSTEIN, Filipe VARGAS, Adriano LUZ, Leonor SILVEIRA. 1h35

 

2017-03-09T15:54:48+00:00 mercredi 25 mai 2016|Critiques Texte|