Hôtel Singapura d’Eric KHOO

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Hôtel Singapura d’Eric KHOO

 

Eric Khoo est considéré à juste titre comme le meilleur cinéaste contemporain de Singapour, un territoire cinématographique qui ne fait que monter en puissance et en qualité depuis quelques années. Son nouveau film s’inscrit dans la tradition des films à sketches (ou à épisodes), en respectant un parti pris immuable. Chaque segment raconte une histoire d’amour et de sexe, situé dans le décor unique de la chambre 27 d’un grand hôtel (et éventuellement du coin de couloir devant sa porte). Chaque histoire se situe à une époque différente, signifiée principalement par le changement de décoration de la chambre et son délabrement progressif au fil des décennies. Prostitution, histoire d’amour ratée, relation homosexuelle ou transgenre défilent ainsi en même temps que l’histoire tumultueuse de Singapour, mêlant les diverses nationalités des clients et leurs langues. Le procédé pourrait virer à l’exercice de style ou à une forme répétitive de catalogage, mais Khoo évite ce piège par la subtilité de la description psychologique de ses personnages. Il propose de plus un étonnant « fil rouge » en la personne d’un fantôme nostalgique et compatissant – héros de la plus romantique des histoires d’amour proposées ici – qui emmène le film dans une dimension fantastique (et même science fictionnelle) inattendue et émouvante.

Laurent AKNIN

In the Room. Film singapourien de Eric KHOO (2015), avec Ian TAN, Nadia AR. 1h 44.

 

2017-03-09T15:54:46+00:00 mercredi 24 août 2016|Critiques Texte|