Cruel d’Eric CHERRIERE

 

Avec ce premier long métrage, Eric Cherrière tente un pari délicat : réaliser un pur film de tueur en série qui serait respectueux du genre, sans sombrer dans les clichés et les conventions qui y sont généralement attachés. Il y parvient en grande partie. Avec une étonnante économie de moyen, il parvient un installer une ambiance poisseuse et un sentiment de terreur croissante autour de son personnage, un travailleur intérimaire vivant dans une maison isolée avec son père malade, et tueur depuis des années avec un protocole bien mis au point. Ce tueur est incarné par un acteur totalement inconnu, ce qui renforce le malaise ressenti devant cette figure anonyme et mortelle. D’un autre côté, le réalisateur prend plaisir à ancrer son film dans l’histoire même du genre, en entourant ce comédien d’acteurs vétérans, des tronches vues dans d’innombrables films (comme Maurice Poli, qui a même tourné pour Mario Bava !). Dommage, du coup, que la construction dramatique et psychologique,  et plus généralement l’écriture du scénario,  ne soient pas tout à fait à la hauteur, ce qui aboutit à une dernière partie plutôt incohérente.

Critique de Karine LANNUT

Film français d’Eric CHERRIERE (2016), avec Jean-Jacques LEITE, Magalie MOREAU, Maurice POLI, Yves ALFONSO, Hans MEYER. 1h48.

 

 

2017-04-18T19:34:43+00:00 mercredi 01 février 2017|Critiques Texte|