Comancheria de David MACKENZIE

Accueil>La Critique de la Semaine>Critiques Texte>Comancheria de David MACKENZIE

 

Une fois n’est pas coutume, le titre français choisi par le distributeur reflète parfaitement l’esprit du film. Sur un scénario classique de polar noir, à base de casses de banques, c’est surtout à une résurgence du western classique que convie David Mackenzie. Aucun passéisme en revanche : le film plonge dans la réalité sociale et économique des Etats-Unis, et en particulier dans ce qu’est devenu l’Ouest mythique, ravagé par la pauvreté. Afin de sauver la saisie de la modeste propriété familiale après la mort de leur mère, deux frères décident de commettre une série de braquages de banques, en visant prioritairement les agences de celle qui détient l’hypothèque : ils la remboursent ainsi avec son propre argent, qu’ils volent. La ballade ironique du début se transforme bien évidemment en trajectoire sanglante et meurtrière, sans que jamais le manichéisme ne prenne le dessus. On pense aussi bien à High Sierra de Raoul Walsh, qu’aux épopées consacrées à la bande de Jesse James. Porté par une mise en scène d’un classicisme rigoureux, le film se distingue par une écriture scénaristique au cordeau ; l’auteur du scénario, Taylor Sheridan, avait d’ailleurs précédemment écrit celui de Sicario… En prime, des dialogues superbes servis par un trio d’acteurs mythiques. La confrontation finale, entre le vieux shérif désormais retraité, et le plus jeune des deux frères, est un modèle d’intelligence cinématographique. Comancheria est sans nul doute l’un des films américains les plus importants de l’année.

Laurent AKNIN

Hell or High Water. Film américain de David MACKENZIE (2016) avec Jeff BRIDGES, Chris PINE, Ben FOSTER. 1h42

 

2017-03-09T15:54:45+00:00 mercredi 07 septembre 2016|Critiques Texte|