A cappela de Lee SU-JIN

  • A capella

A Capella s’inscrit dans une vague actuelle du cinéma coréen contemporain (avec des films comme La Frappe ou Suneung) qui s’intéresse plus particulièrement aux difficultés qu’éprouve la jeunesse du pays dans son système scolaire ainsi que face aux pesanteurs des traditions sociales. Inspiré par divers faits authentiques, ce premier long métrage du réalisateur, déjà remarqué par de brillants courts métrages, retrace l’histoire d’une lycéenne victime d’un viol collectif, et qui a été obligée de fuir sa ville d’origine en raison de la stigmatisation qu’elle a subie. On peut regretter que le choix d’un récit inutilement morcelé et parfois répétitif, qui nuit à la densité et à la force du propos. Mais ce défaut est compensé par la justesse du point de vue et la force discrète de la jeune et remarquable comédienne.

Laurent Aknin

Han Gong-ju. Film coréen de Lee Su-jin (2013), avec Chun Woo-hee, Jung In-sun, Kim So-young.

2017-03-09T15:55:01+00:00 vendredi 14 novembre 2014|Critiques Texte|