Etienne CHATILIEZ est venu ajouter son nom à la liste des intervenants des Jeudis de l'ESRA ce 6 février.

Etienne CHATILIEZ est venu ajouter son nom à la liste des intervenants des Jeudis de l'ESRA ce 6 février. 

Il n'a pas beaucoup parlé de technique, avouant que ce n'était pas sa préoccupation principale. Il a en revanche défendu le statut d'auteur, qui est le maître d'oeuvre des films qu'il signe. Il existe une évidente unité dans l'oeuvre de CHATILIEZ, qui n'aime rien autant que la comédie un peu sarcastique, à l'image de ce qui se faisait en Italie dans les années 60/70. D'où l'importance des dialogues, des comédiens, avec qui CHATILIEZ s'est toujours plu à travailler. Il a également parlé de publicité un genre où il a fait ses premières armes, les spots qu'il a réalisé portant manifestement sa patte. Concernant " La vie est un long fleuve tranquille ", le cinéaste s'est confié sur ses origines nordistes et sur la façon dont il observait ses contemporains pour les croquer à l'écran.

^