Djamel BENSALAH est un cas d'école. Enfant des banlieues, d'origine maghrébine, il est arrivé au cinéma un peu par hasard, mais avec l'idée de ne jamais le lâcher.

Djamel BENSALAH est un cas d'école. Enfant des banlieues, d'origine maghrébine, il est arrivé au cinéma un peu par hasard, mais avec l'idée de ne jamais le lâcher.

Au prime abord, il donne le sentiment d'être l'un des nouveaux princes de la comédie Made in France. Avant que l'on ne s'aperçoive que ses films sont beaucoup plus divers que cela, que certains d'entre eux font montre d'une vraie prise de risques.
Le cinéaste a choisi de montrer " Il était une fois dans l'oued ", fable assez fine qui met en scène le parcours d'un Français désirant d'émigrer en Algérie par amour pour les us et coutumes du pays. Ceux qui se souvenaient que le cinéaste était également le scénariste et le producteur de " Neuilly sa mère " en ont conclu à bon droit que celui-ci aimait à s'interroger sur les forces et les faiblesses du sentiment d'appartenance à une culture. Distillant au passage un rire intelligent.

Jeudis de l'ESRA

Le 5 Décembre, l'ESRA accueillait dans son amphithéâtre Jean RENOIR, la réalisatrice Karin ALBOU (ESRA 1991) après la projection de son film

ALBOU Karin

octobre 13, 2014
Le 5 Décembre, l'ESRA accueillait dans son amphithéâtre Jean RENOIR, la réalisatrice Karin ALBOU (ESRA 1991) après la projection de son film " La petite Jérusalem " sorti en 2005. Karin ALBOU s'est manifestement présentée comme un artisan, qui n'a jamais…
Jean-Pierre AMERIS  alterne la fiction et le documentaire, les films pour la télévision et les longs métrages.

AMERIS Jean-Pierre

avril 28, 2008
Jean-Pierre AMERIS alterne la fiction et le documentaire, les films pour la télévision et les longs métrages. Il présente à l'amphithéâtre Jean Renoir une fiction tournée pour la télévision en 2005 : " Maman est folle ", adapté du roman d'Olivier ADAM. Le…

^