Il est responsable de la composition artistique des plans. Il n’intervient qu’au moment du tournage, même si une bonne connaissance du scénario et une mise au point préalable sur les intentions artistiques avec le réalisateur est toujours nécessaire. Il assure la fluidité des mouvements d’appareil (panoramiques, travellings sur pied ou à l’épaule…) en accord avec le découpage technique du film et le rythme  imposé par le réalisateur. Il travaille en étroite collaboration avec le réalisateur et le directeur de la photographie pour la partie artistique de son travail et avec l’équipe machinerie pour le placement technique de la caméra, notamment pour l’installation du pied de la caméra et des travellings.

Il participe, avec le réalisateur, à la mise en place des scènes et il a son mot à dire pendant les répétitions sur le déplacement des comédiens dans le décor, ainsi que leur positionnement par rapport à la caméra. Il a été durant plusieurs décennies le premier spectateur du film, avant même le réalisateur, mais ce privilège lui est maintenant contesté avec le développement des moniteurs de contrôle aujourd’hui disséminés aux quatre coins du plateau. Il reste néanmoins responsable de la qualité technique des cadres et doit savoir contrôler la direction de regard des comédiens par rapport à la caméra pour permettre d’assurer une meilleure fluidité dans le raccord des plans.

^