BENGUIGUI Yamina

  • Le 21 janvier 2010, nous recevions Madame Yamina BENGUIGUI, documentariste (Le plafond de verre, Le Défricheurs, Mémoires d'émigrés, Femmes d'Islam, etc) et également auteur-réalisateur de fiction (Inch'Allah Dimanche, Aïcha).

Le 21 janvier 2010, nous recevions Madame Yamina BENGUIGUI, documentariste («  Le plafond de verre « ,  » Le Défricheurs « ,  » Mémoires d’émigrés « ,  » Femmes d’Islam « , etc) et également auteur-réalisateur de fiction ( » Inch’Allah Dimanche « ,  » Aïcha « ).

Le documentaire projeté à la salle Jean Renoir était le fameux  » 9/3 mémoire d’un territoire «  qui raconte comment cette terre du département de la Seine-Saint-Denis a toujours été sinistrée.
Ses thèmes de travail portent sur l’immigration, la mémoire, la transmission. Elle est une cinéaste engagée. Pour Yamina BENGUIGUI, l’image étant accessible à tous, le film est un moyen d’action, un moyen direct de toucher les consciences, de faire avancer la société et reculer les préjugés. Le réalisateur a une grande responsabilité quant au choix de ses propos et au traitement de l’image car il travaille sur la conscience du spectateur. Il donne à voir et à comprendre.
Elle a insisté également sur l’importance de la rigueur : ne jamais lâcher sur une idée que l’on ressent pour vraie. D’autre part, travailler sur le fond, longtemps et en profondeur est indispensable: tous ses documentaires sont écrits.
Réalisation : Matthieu DODANE

2017-03-10T13:10:44+00:00 lundi 28 avril 2008|Les Jeudis de l'ESRA, Les Jeudis de l'ESRA (films)|